1.



 

Partagez|

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Mar 12 Avr - 13:33

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
C
ela fait deux mois depuis la St-Valentin. Sam et moi on s’aime, on s’est dévoilé nos sentiments en ce jour des amoureux et je l’ai rendu femme cette journée là aussi. Depuis ce jour, on se voit comme d’habitude depuis qu’elle m’héberge, mais avec un petit plus, que j’adore vraiment. On s’embrasse chaque matin, avant qu’elle parte. On s’embrasse quand elle rentre le soir, même que j’ai pris l’habitude de passer, parfois, des journées avec elle au garage, je l’aide un peu. Et ensuite, le soir, on se dit je t’aime et régulièrement, on fait l’amour. Avec ou sans protection. Je l’oublie souvent cette protection. Mais bon, ce n’est pas à cause des maladies qu’on se doit protéger, mais à cause d’une grossesse potentiel. J’en ai jamais parlé avec Sam. Je suis trop timide, trop gêné pour parler de contraceptif, surtout qu’elle est débutante en amour, donc, elle ne pense pas à ses choses là. Alors oui, on prend un énorme risque à faire l’amour quand j’oublie le condom.  Je sais très bien qu’un jour elle tombera enceinte, mais je suis au courant de son cycle menstruelle. Je lui avais demandé quand on l’avait fait la première fois. Alors je me protège qu’aux jours ou elle est proche de l’ovulation. Alors oui je prends un risque quand même à ne pas me protéger les autres jours. Ces deux mois avaient été merveilleux. J’étais heureux. Et j’espère que ça continuera comme ça.

Ce matin de mi Avril, Sam dort encore à mes cotés. Moi, je suis réveillé depuis une heure. Et comme je n’ai toujours pas de boulot, j’ai que ça à faire, ne rien faire. Je caresse ses cheveux, doucement, pour ne pas la réveiller. J’embrasse son épaule dénudée et puis je pose ma tête sur celle-ci, sans mettre du poids avec ma tête sur son épaule. Je murmure ces paroles. Je t’aime Samantha. J’entour mon bras à sa taille et je reste ainsi jusqu’à ce qu’elle se réveille.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Jeu 7 Juil - 9:56

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
Que la vie est belle. Deux mois que je vis une merveilleuse histoire d'amour avec Nathan, je suis la femme la plus heureuse du monde. Parfois, il m'arrive de me demander s'il pense encore à sa femme ? Je pense que oui, elle fut la première à être aimée, c'est un peu compréhensible tout de même !à Cela doit être dur de vivre loin de sa chair et de son sang, loin de son enfant ! Je n'en ais pas encore, mais j'aimerais bien un jour en avoir un avec lui ! C'est nouveau pour moi et pourtant, j'y pense. Mais comment Nat réagirait-il ? J'ai un peu peur, je dois bien l'admettre surtout que depuis quelques jours, j'ai un retard dans mon cycle. Ce qui est étrange, c'est que nous avons toujours surveillé à cela. J'ai fait un test hier de grossesse, je l'ai remis dans sa boite sans oser le regarder. J'ai tout simplement fait le test et l'ai remis en place bien cachée dans sa boîte. Je suis allongé à côté de lui, je sens ses doigts caresser mes cheveux, mon cœur bat doucement la chamade à la cadence de ses caresses. Doucement, je sens ses lèvres déposées un doux baiser sur mon épaule et ensuite, sa tête venir se déposer contre celle-ci et dans un murmure, il me dit :

- Je t’aime Samantha, avant de venir m'entourer de son bras fort et réconfortant.


Je me sens tellement bien ! J'ouvre les yeux doucement et lui souris tout en me retournant vers lui pour prendre son visage avec mes mains et y déposé un merveilleux baiser sur ses douces lèvres.

- Moi, aussi je t'aime Nathan.


Je le regarde pendant un instant, l'amour que je peux lire dans ses yeux efface d'un seul coup tous mes doutes. Je suis vraiment chanceuse de l'avoir rencontré

- Amour...j'ai quelque chose à te dire.
Murmurais-je d'une voix douce et mielleuse. Je pense que le temps est venu pour moi de savoir pour le test ! Est-il négatif ou positif ? J'ai un peu peur, mais nous sommes deux et donc je ne veux rien lui cacher. Je caresse sa joue en attendant qu'il me réponde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Ven 8 Juil - 15:48

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
e ne cesse de caresser sa chevelure et je l’entends me répondre, je sais qu’elle a un doute sur mon amour pour elle et cela est normal. Comme je suis marié et j’ai un gamin, que sans doute je ne reverrai jamais, et même si un jour c’est le cas, je ne reviendrai pas vers eux. J’ai une nouvelle vie maintenant. Nos regards se croisent un moment et mon sourire se fait plus grand et je sens une certaine crainte dans sa voix. Sur le coup, j’ai eu peur à du négatif, mais avant cela, laissons lui me dire ce qu’elle craint. J’embrasse son front. Je t’écoute mon ange, que se passe-t-il ? Je me relève, comme il est temps de ce lever. J’enfile un caleçon et je me rends à la salle de bain faire mon besoin du matin et puis je me brosse les dents et c’est là que j’y vois une boite de test dans la pharmacie, caché sous autre chose. Je la sors et observe la boite. Je soupire et retourne dans la chambre, alors que Sam est assise sur le lit en train de mettre sa robe de nuit. C’est de ça que tu voulais me parler ? Je m’avance et pose la boit à coté d’elle sur le lit. Je ne l’avais pas ouverte, je ne savais pas ce qu’il y avait dedans.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Sam 9 Juil - 11:18

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
Je le regarde amoureusement ; ce que je lis dans son regard m'enlève tout mes doutes. Je peux y lire dans ses yeux ses sentiments envers moi et cela me rend heureuse. Cependant, j'ai l'impression par moment que je prends la place d'une autre, mais je l'aime tellement que j'ai peur de le perdre. Je sais que si jamais cela devait arriver ; que si la possibilité s'offre à lui de retourner auprès de sa femme et son enfant, je le laisserais partir par amour pour lui. Maintenant, je peux profiter au moins de ce qu'il m'offre actuellement. Ce retard dans mon cycle me perturbe un peu, j'ai l'impression de me sentir comme un enfant qui vient de faire une terrible bêtise et qu'il risque de se faire réprimander.

Je lui souris tout en écoutant sa réponse :


- Je t’écoute mon ange, que se passe-t-il ?


Alors que je pensais pouvoir lui en parler sans aucune crainte, me voilà sans voix. Je ne peux que le regarder se lever sans rien dire de plus que :


- Je ne sais pas comment m'y prendre pour te le dire ?


Je le vois se lever, se diriger vers la salle de bains. M'a-t-il entendu ? En somme, je n'en sais rien. Je me sens, d'un seul coup, vide. J'aimerais tellement faire un bond en arrière, bien que je ne sache pas encore la réponse du test. Quelque chose me dit qu'il sera positif et j'ai beau me remémorer dans la tête mes calculs, je ne vois pas où j'ai commis l'erreur. Par contre, alors que je suis me suis assise sur le lit pour m'habiller afin de pouvoir, aller le rejoindre pour lui avouer, le voilà qu'il revient avec la boite en main.


-C’est de ça que tu voulais me parler ?


Me demande-t-il tout en s' avançant vers moi et pose la boit à côté de moi, je prends la boite dans mes mains, lui aussi n'a pas eu le cran de l'ouvrir. Je le regarde avec un peu de peur dans les yeux avant de lui répondre :


- Oui, mon amour, c'est bien de cela qu'il s'agit, je fais le test hier parce que je me suis rendu compte que j'avais quelques jours de retard. Je ne sais pas où j'ai commis l'erreur de calcul. Pourtant, je te jure que j'ai toujours fait attention...


Je finis par baiser les yeux. La peur au ventre, je ne veux pas qu'il croie que j'ai voulu le coincer, bien que ce soit vrai qu'au fond de moi, j'ai désiré avoir un enfant de lui, je ne pensais pas que cela pourrait arriver si tôt. C'est étrange, même si je n'ai pas encore vu le test. Je sais déjà que je porte son enfant. C'est comme un sixième sens. Seulement voilà que va-t-elle être sa réaction ? Va-t-il m'en vouloir ? Va-t-il s'enfuir et me laisser ? Cependant, je n'avais pas le droit de lui cacher, je lui tends alors la boite et relève mon regard avant de croisé le sien.


-Je n'ai pas encore vu le résultat du test, je l'ai fait et l'ai rangé immédiatement dans sa boite, je tenais à le découvrir avec toi...Nathan...enfin si tu es d'accord ?


Le moment de vérité est arrivé !!! Joignant mes gestes aux paroles, je dépose le test encore dans sa boite dans ses mains sans rajouter un mot de plus. J'attends tout simplement sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Dim 10 Juil - 3:44

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
e l’écoute et m’avance pour m’asseoir à ses cotés alors qu’elle reprend le test dans ses mains. C’était bien ce que je croyais, mais elle ne l’avait pas regardé, mais il avait été fait. Elle me le tend finalement, sans doute pour que j’ouvre la boite et que je le regarde pour elle. D’accord, oui je veux bien. Quelle sera ma réaction s’il s’avère positif ? Serais-je heureux ou pas ? Pourquoi je ne le serais pas ? La nervosité me monte dans le dos. Pourtant, nous avons fait si attention à ce qu’elle ne tombe pas enceinte. Oui je l’aime, plus que tout même, mais, c’est si tôt. Est-elle prête ? Et moi ? Je ne sais pas dans ce qui me concerne. J’ai déjà un gamin, que je ne reverrai sans doute jamais. Mais si elle est enceinte, ça pourrait me donner un peu espoir. Ça pourrait me permettre de vivre enfin dans une ville qui m’est inconnue. Je lui souris en coin et j’ouvre la boite pour en prendre le test et son résultat. Je la sors doucement tout en jetant des regards sur Sam, qui me semblait nerveuse. Avant de regarder le test, je pose ma main sur son bras et lui souris. Dis toi que peu importe le résultat, je ne t’abandonnerai pas. J’embrasse ses douces lèvres et je sors le petit baton de façon à ce qu’on puisse le voir en même temps. Il était positif… mon cœur se mit à battre au galop, comme quand j’ai su pour mon fils, c’était bon signe. On va avoir un bébé ! Oui c’était positif, oui j’étais heureux. Je la regarde lui souriant, mon regard remplis d’amour et de bonheur. Je la regarde, guettant sa réaction, nerveux, espérant que c’était ce qu’elle désirait réellement. Si elle est enceinte, c’est que forcément elle a désiré ce bébé sans m’en parler, parce que, je suis persuadé, de mon coté, que nous y avons réellement veillé à ce que ça n’arrive jamais pour le moment. Dis… tu l’as désiré, cette grossesse non ? J’attrape sa main dont j’enferme uniquement ses doigts dans ma main, lui souriant.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Lun 11 Juil - 20:03

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
C'est vrai j'ai peur. Peur qu'a l'annonce de la nouvelle, il prennes la fuite ou pire qu'il pense que c'est voulut, que je l'ai coincer. Mais ma peur c'est vite envolé quand il s'approche de moi, je le regarde s'assoir à mes coté tout en gardant la boite du test dans mes mains, je lui ais fait comprendre que je l'avais déjà fait, bien que je me dis que j'aurais peut-être dû attendre et le faire avec lui, mais le plus important c'est le résulta. Je lui tend alors et à ma plus grande surprise il me répond

- D’accord, oui je veux bien. .

Mon cœur s'accélère, je me sens tout étrange et encore plus amoureuse de lui que je l'étais. La vie est belle à ses cotés, alors que j'appréhende la réponse, il

- Dis toi que peu importe le résultat, je ne t’abandonnerai pas.

A ses paroles, je me sens rassuré, la plus heureuse parce que tout mes doutes viennent de s'envolé, j'ai tout de même peur du résultat, peur de ne pas savoir comment je vais réagir, comment je vais pouvoir gérer cela s'il s'avère que le test se retrouves positif.

- On va avoir un bébé !

Il m'a fallut un temps pour attendre ses paroles, pour comprendre que le test est positif; je le regarde, j'ai mon cœur qui vient d'accélérer.

- C'est vrai, nous allons être parents ?.

Ma réaction n'est pas vraiment celle auquel je m'attendais avoir, je pensais qu'a la nouvelle, je m'enfuirais avec la peur au ventre de ne pas savoir gérer une grossesse surprise, oui parce que c'est un peu la surprise, je me demande si le fait d'avoir désiré un enfant de lui pendant un instant ne serait pas responsable de cette nouvelle ? Et si j'avais influencé mon destin inconsciemment. Alors que j'étais plongé dans mes pensées et surtout à essayer de comprendre au j'avais commis l'erreur du mauvais calcul, bien que même si elle n'était pas attendu, j'en étais ravis. Contente de porter son enfant, un souhait que j'avais fait pour le futur et qui était arrivé un peu plus tôt que prévus.

C'est à cet instant que je l'entendis me demander :

- Dis… tu l’as désiré, cette grossesse non ? tout en prenant ma main dans la sienne, un merveilleux sourire sur les lèvres. Je sursaute un peu, je m'attendais pas du tout à ses mots, mais curieusement ces la questions à mes pensées et si tout cela avait été influencé. Je sert alors ma main dans la sienne et répond à son sourire.

-Tu crois que j'aurais pu influencé le destin ?Parce que inconsciemment j'ai rêver d'être enceinte de toi, j'en ais même éprouver l'envie bien que cette pensée fusent pour notre futur...tu crois que je suis un peu responsable de cela...que j'aurais pu sans le vouloir faire une erreur , bien qu'il me semble que nous avions bien regarder à tout ? Je viens me serrer contre lui et vient déposé ma tête sur son épaule.

[b]- Si c'est à cause de ce désir, bien qu'il soit pour le futur, je m'en excuse d'avoir influencé notre destin, mais je veux que tu sache, que je serais à la hauteur, que je suis heureuse à tes cotés, heureuse de t'avoir rencontré et de donner un enfant...[b] Puis doucement, je relèves ma tête pour plongé mes yeux dans les siens.

[b]- Est-ce que tu vas-bien ?...[b] D'un seul coup, je me suis mise à pensé à sa femme qui doit l'attendre là-bas, son fils qu'il ne peux pas prendre dans ses bras, qu'il ne peux hélas plus voir grandir, j'éprouves d'un seul coup une petite douleur à ses pensées, je m'en veux un peu de la situation, mais malgré cela je suis heureuse avec lui. Je reviens déposé ma tête sur son épaule et attend sa réponse ou ne fus qu'une réaction à mes paroles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Lun 18 Juil - 12:55

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
e souris en coin, écoutant chacune de ses paroles quand elle répond doucement à ce que je lui ai demandé. C’était mignon, alors qu’elle avait désiré avoir un enfant de moi. Ce qui voulait dire qu’elle me voulait pour la vie. Je l’avoue, si je n’étais pas pris dans cette ville, jamais je ne serais tombé amoureux d’elle. Jamais je n’aurais trompé ma femme. Mais maintenant tout était autrement, j’étais persuadé que jamais je ne quitterais cette ville, j’avais décidé de vivre au lieu d’attendre et si un jour nous pourrons quitter la ville, j’amènerai Sam avec moi ou encore je resterais ici si elle le désir. Mais quand elle me posa la question si moi j’allais bien, je compris le pourquoi elle le faisait. Je la regarde, entrelaçant mes doigts aux siens. Elle me manque, mon fils, surtout me manque. Je l’avoue, je ne le nierai pas, mais ils me manquent. Mais je ne veux pas que tu croies que je t’utilise pour les oublier, loin de là. J’ai décidé de changer ma vie, même si un jour je pourrai enfin quitter cette ville, mais pas sans toi si cela arrive. Je pose ma main sur son ventre plat, là où notre enfant grandit doucement dans son ventre. Et je pose un doux baiser sur son front avant de poser le mien contre le sien. Je t’aime et je ne doute pas de mon amour une seule seconde. Tu m’as fait renaitre le jour où tu m’as proposé cette chambre Sam. C’est là que j’ai compris que je ne serai pas seul dans cette ville. Et aujourd’hui, nous sommes bien plus que des amis, nous sommes un couple qui aura un bébé dans quelques mois. Ma main se porte à sa joue pour la caresser, au même moment je l’embrasse tendrement. Ne doute jamais de mon amour mon ange. Je lui souris.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Mar 19 Juil - 10:34

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
Je m'inquiétais pour lui, certes je ne savais pas ce qu'il pouvais ressentir parce que je ne vivais pas la même situation que lui, mais je devais me doutais que ce n'était certainement pas facile alors je lui avais demander s'il allait bien. Je devinais dans ses paroles de la douleur et de la peine. Bien sûr que je le comprenais, il avait aimer cette femme, bien que je pense qu'il doit encore l'aimer, ce qui est le plus difficile c'est de ne pas voir son enfant, je peux comprendre maintenant cette souffrance parce qu'en sachant que j'aurais bientôt un bébé, je sais déjà que je ne supporterais pas de ne pas l'avoir prés de moi.

La suite de ses paroles me surpris et je dois avouer que cela me mit du baume sur le cœur, parce que j'étais du coup rassuré. Je l'écoutas sans l'interrompre et me serra contre lui. Je sentis sa main se déposé sur mon ventre plat qui dans quelque mois s'arrondira surement. Je lui souris tout en venant déposé la main sur la sienne. Puis sa main viens se déposé sur ma joue et il me dit

- Ne doute jamais de mon amour mon ange.

Je suis tout simplement au anges. Ses mots sont les plus beaux. Je me sens rassuré. Je lui souris

- Jamais Nathan, jamais je ne douterais de ton amour pour moi...c'est simplement parce que j'ai un peu peur...peur de te causé du chagrin, de te faire vivre des souvenirs qui pourrons peut-être devenir douloureux. Cependant, je t'aime et je t'aimerais toujours et si jamais un jour l'occasion s'offre à toi de pouvoir quitté cette île, je te suivrais... et cela même jusqu'au bout du monde si le faut.

Je viens alors déposé mes lévres sur les siennes et puis doucement, mon baiser devient plus intense, plus chaleureux. Je ne sais pas combien de temps dure exactement mon baiser. Je m'éloigne doucement mettant fin doucement à ce délicieux baiser pour me serrer davantage dans ses bras, sans aucun doute j'aime cet homme et je ferais tout pour ne pas le perdre. L'amour est magique et je le connais grâce à lui.

Dans un murmure je lui dis alors

-Je t'aime, je pense qu'une visite chez le Gynico est nécessaire, voudrais-tu bien m'accompagner mon amour ?

Je reste ainsi serrer contre lui et tout en souriant, j'attends sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Mer 20 Juil - 16:00

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
e pose ma tête dans le creux de son cou. Je la sers contre moi et ferme les yeux, profitant de ce doux silence entre nous. Mes mains caressent son dos pendant qu’on s’embrasse. Mon regard se plonge dans le sien, alors qu’elle me demande si je veux aller avec elle à ce premier rendez vous. Je lui souris. C’est sur que je t’accompagnerai, je ne manquerai pas ce rendez vous pour rien au monde. Ma main caresse sa douce joue rose. Mon front se pose contre le sien et à mon tour je l’embrasse tendrement. Je me lève du lit et enfile des vêtements et je la regarde. J’ai faim, pas toi ? Je souris en coin et me dirige à la cuisine préparer du café et le petit déjeuner.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Dim 24 Juil - 12:44

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
Rien a dire, j'étais heureuse.

Le fait que tout c'était bien passer, que ses douces paroles m'avait apaiser le cœur. Je souris quand il répondit qu'il m'accompagnera. J'avais peur certes, mais j'étais confiante en l'avenir. Sa main caressais mon visage. J'avais du baume au cœur. Quand son front se déposa contre le mien et ses lèvres contre les miennes, je répondis à son baiser. Puis doucement le baiser prit fin et je le laissa j'habillé. Je le regardais amoureusement quand il me dit

-J’ai faim, pas toi ?


- Oui, je meurs de faim en fêtes.

Je finis par le rejoindre le regarda cuisiner pendant que je mis la table. Sans aucun doute, on formaient un magnifique tandem. Je remerciais la ciel de me l'avoir présenter. Alors qu'il arriva avec le café et le déjeuner.

[b]-Je t'aime, Nathan, je suis heureuse à tes cotés. [b]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Ven 29 Juil - 12:49

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
’étais en train de sortir un cul de poule de l’armoire du bas de sa cuisine quand Sam me rejoint. J’avais déjà sortis tous les ingrédients pour nous faire des pankakes. Je lui souris et lui vol un baiser quand elle me dit m’aimer. Je lui souris. Je t’aime aussi Sam. Ma main vient caresser sa joue rosée. Je la lâche pour continuer le petit déjeuner. Tu veux bien mettre les couverts s’il te plait ? Et après tu pourras rester assise, je n’ai pas besoin d’aide. Je la regarde et lui fais un clin d’œil, orné d’un doux sourire amoureux. Une fois la pâte à crêpe terminé, j’allume le rond du four et j’attends la bonne température avant d’y mettre en poêle le beurre et la préparation. Au bout de cinq minutes, j’avais terminé de préparer le petit dej’. J’apporte les crêpes sur la table avec le sirop et le beurre. Je regarde mon amour. Et voilà ! Bon appétit. Je me sers une crêpe et commence à manger.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Ven 29 Juil - 17:12

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
L'amour planait dans la piéce et je souriais à la vie. Comme je l'aimais et que j'étais heureuse de porté son enfant.

Je l'écoutais et puis je mis la table et me plaça sur une chaise attendant avec impatience qu'il apporte le déjeuner; une délicieuse odeur chatouillais mes narines et augmentait mon appétits. Il ne mit pas longtemps à arrivé avec le petit déjeuner que je dévora avec grand appétit. Une fois terminé, je me leva sans rien dire pour venir sur ses genoux et l'embrasser d'un doux baiser sur ses lévres et venir murmuré à ses oreilles.

- Je vous aimes monsieur Blake, je vous aimes de tout mon être et vous aimerais toujours....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Lun 1 Aoû - 13:39

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
J
e mange avec moins d’appétit qu’elle sans doute, souriant, la voyant dévoré son petit déjeuner. Elle vient se poser sur moi après qu’on ait fini de manger. J’entour mes bras à sa taille et je baise le creux de son cou. J’espérais ne jamais que cette ville retrouve sa sortie. Je serais perdu à jamais, indécis, pris entre deux choix. Je sais très bien que je ne voudrais pas quitter Sam, mais il est sur que j’aurais envie de revoir mon fils, mais je ne pourrais pas. Je serais dans le pétrin. Je t’aime aussi. Je pose mon front contre le sien. Tu vas devoir te préparer pour aller travailler tu sais. Tu crois que ça ira ? Je caresse sa joue. Je contacterais un gényco pour ton rendez vous si tu veux, à moins que tu préfères le faire toi même. Je lui souris.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lettres : 74
Date d'inscription : 08/09/2015
Localisation : Dans les bras de Nathan
Emploi/loisirs : Mécanicienne de son propre garage
Humeur : Amoureuse...

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Lun 1 Aoû - 19:41

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle
Nom du joueur 1
Nathan Blake
« Je t'aime Samantha »
Nom du joueur 2
Sam Blackwood.
« Moi, aussi je t'aime Nathan »
Je reste instant collé a lui, lui souriant. J'appréhende toute de même l'avenir, j'ai peur qu'un jour le choix de devoir choisir entre moi et son ancienne vie lui soit proposé. Je ne l'empêcherais pas de partir, de les rejoindraient. Il l'a aimer avant moi, elle a donc une place autant importante que moi dans son cœur. Je ne suis pas une briseuse de ménage, mais seulement une donneuse de bonheur, je lui offrirais tout le bonheur que je puise lui offrir jusqu'à ce qu'il puisse retourné auprès de sa femme et son enfant. Maintenant que je porte son enfant, je sais à quel point c'est douloureux de se séparer de celui qu'on aimes. Je me met à pensé à sa femme là-bas, elle doit se demander où est-il ? Que fait-il ? Il doit lui manqué ! Et son pauvre garçon qui doit attendre le retour de son papa seul dans sa chambre. C'est injuste tout de même. De mon coté, je lui offre l'amour dont il mérites. Je lui souris, je frissonne sous son baisser et doucement je reviens à la réalité.


- Oui, tu as raison. Je vais devoir me préparer pour travailler et ne t'inquiété pas,, je vais bien .... Je sens sa caresse sous ma joue alors qu'il me propose de prendre lui même le rendez-vous chez le gynéco.

- Merci, je veux bien que tu prennes le rendez-vous, j'ai encore pas mal de chose à faire. Je te laisse le prendre mon cœur.... Je me lève et pars me préparer. Au bout d'un quart d'heure, je suis habillé d'une salopette. Je m'approche de lui et viens déposé un doux baiser sur sa joue tout en murmurant à son oreille.

- Je t'aime et je t'aimerais toujours, peu importe se qui se passeras mon amour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Mes bougies : 35 ans
Lettres : 43
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Perdu dans une ville inconnue
Emploi/loisirs : Météorologue
Humeur : calme et douce

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam] Mer 3 Aoû - 13:36

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver
“F. Nathan & Sam”
O
ui j’allais être là pour elle. J’allais l’aider tout au long de notre amour et de cette grossesse. J’étais en train de revivre tout ça, mais avec une autre femme. Comme ci j’avais le droit à une deuxième vie et je prendrai cette deuxième vie. Je ne retournerai pas chez moi si cette redevient comme avant. J’aime mon métier ici, j’aime aider. Je l’embrasse et la laisse partir pour son boulot juste en dessous. Je souris à cette pensée. Je ne serais jamais inquiet, même si elle décide de travailler jusqu’à ses contractions, je serais toujours là. Il est évident qu’elle va devoir s’arrêter quelques semaines avant la naissance. Une fois qu’elle fut partie travailler, je fais ce que j’ai à faire dans la journée.

FIN DE SCENE


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam]

Revenir en haut Aller en bas

Quand on se fit au cycle, une nouvelle comme celle la peut bien ariver. [F. Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Où quand on se rend compte que manger les gens...c'est pas bien (pv Naertis)
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» [ROSA] Le nouvelle forme de Hoopa
» comment faire une nouvelle partie sur le jeu ??????
» "Quand je serais grande je voudrais être comme toi ! " [Sunny]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Hills :: Broken Hills :: Les Habitations :: Maison des Blackwood-