1.



 

Partagez|

Are you mine ? || Sierra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Are you mine ? || Sierra Lun 19 Oct - 23:01




   

   

Sierra
“Something about us.”
S
a main se déplaça, soulevant le drap et atteignant une peau douce, lisse, chaude. Malo se redressa sur un coude, plaçant la main au creux de la paume pour observer cette silhouette encore à moitié endormie à ses côtés. Sierra et lui avaient passés la nuit ensemble. Tout avait débuté dans ce bar où ils s’étaient rencontrés, avaient enchaînés les verres. Quelques baisers rapides plus tard, ils rentraient à l’hôtel en toute hâte et finissaient dans ce lit, à partager une étreinte passionnée. Mallory n’aurait pu rejeter la faute sur l’alcool ! La vérité, c’était que Sierra était une femme sublime, terriblement attirante et qui l’avait tout de suite séduit avec son accent hispanique et ses yeux envoûtants. Une véritable sirène des îles ibériques.

Mallory se déplaça dans le lit, s’approchant un peu plus de la demoiselle. Ses doigts chassèrent les quelques mèches qui reposaient sur l’épaule nue de la jeune femme et ses lèvres vinrent embrasser son cou. Sa main caressa le bras de Sierra et alla chercher sa paume, il la fit lentement se retourner vers lui et lui adressa un large sourire en guise de bonjour. Peu à peu, il approcha son visage de celui de l’étrangère et vint déposer un rapide baiser sur ses lèvres rouges.

- Salut toi !

Se recula légèrement pour pouvoir mieux parler avec elle, Mallory l’observa. Ils ne se connaissaient pas tous les deux, ils avaient fait connaissance extrêmement récemment et à vrai dire, ils n’avaient pas encore pris le temps de parler d’eux. Le pompier se posait des questions au sujet de Sierra, est-ce qu’elle était attendue en dehors de la ville ? Avait-elle une famille, des amis, des enfants peut-être ? Pourquoi s’était-elle retrouvée piégée dans ce trou paumé, elle aussi ? Toutes ces interrogations, Malo comptait bien y trouver une réponse. Mais inutile de brusquer la jeune femme en l’assaillant d’énigmes dès le réveil.

- Bien dormi ? La nuit fut courte et ... agitée ! Tu crois qu’on peut se faire amener un petit-déjeuner au lit ?

C’était un service que l’on pouvait obtenir dans un hôtel standard. Cependant, ils n’étaient pas dans une ville habituelle mais plutôt dans une bourgade, modeste et simple. Mallory n’était clairement pas certain d’obtenir ce qu’il désirait même s’il le demandait gentiment ! Ce genre d’hôtel ne devait pas faire service d’étage. L’homme tendit le bras, récupéra son caleçon qui traînait au pied du lit et l’enfila rapidement puis quitta la chaleur des couettes pour aller jeter un œil sur le petit dépliant offert par l’hôtel. Peut-être que là-dedans, ils expliqueraient s’ils faisaient monter la bouffe ... ou s’il y avait de la bouffe, tout simplement !

- Je crois que c’est mort.

Il revint se glisser sous les draps, se rapprocha de Sierra en souriant car son corps venait de reprendre la température ambiante et devait paraître froid contre la peau encore chaude de la belle. Mallory affichait un sourire joueur.


           
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

         
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Are you mine ? || Sierra Mer 21 Oct - 18:47



❝Are you mine ? ❞
Mallory & Sierra


Je dormais paisiblement, dans la douceur des draps du lit de cet hôtel. Cela faisait des années que je n'avais pas dormi dans un lit, normalement je dormais sur les canapés des habitants ou sur des bancs de gare, sur des matelas miteux et dégonflés donné par mes employeurs seulement quand je restais une semaine. Je n'avais donc jamais aussi bien dormir de ma vie. Je dormais d'un sommeil léger, comme à mon habitude, toujours sur le pied de garde. Je sentis un baiser dans mon cou, ce qui me réveilla par un coup de stress avant que je me rappelle en vitesse ce qu'il s'est passé hier. Vous savez quand vous avez vécu sur la route des fois il vous arrive de mauvaises aventures. Hier s'en avait été une bonne. J'étais coincé dans cette ville depuis que j'avais dû tuer cet homme, je n'avais donc pas de maison, rien, j'avais alors décidé de prendre quelques verres dans un bar, celui où je travaillais. Et là un homme était entré, beau avec une carrure sportive. Je l'ai abordé et de fil en aiguille, nous nous sommes enchaînés dans notre passion, nous nous sommes laissé aller à notre passion commune. Des baisers, des caresses, des gémissements plus tard et nous nous endormions dans notre nid d'amour commun. Mais malheureusement deux choix s'imposait à moi: L'abandonner et continuer à vivre ma vie de délinquantes sans qu'on ne se revoi jamais, soit me laisser un peu de repos amoureux, mais mettre en danger ma couverture de "personne normale".

Mallory, l'homme qui avait été mon amant, me caressa le bras pensant sûrement que je dormais encore et voulant me réveiller. Il me retourna vers lui et je fis semblant de me réveiller, il déposa un doux baiser de ses lèvres chaudes et il m'adressa de sa voix rauques et sexy un bonjour. Je le regardai, lui rendant son sourire, et déclarais :

« buenos días amor »


Je savais que ça faisait toujours son petit effet l'accent hispanique. Oui j'aimais jouer de mes atouts, on m'avait appris à le faire, on m'avait conditionné. Malheureusement certaines habitudes ont la vie dure. Il me regardait, pensif, sans doute se demandait-il comment était ma vie ailleurs. Moins il en savait, mieux il se portera. Il avait l'air mignon, même s'il est vrai que je ne connaissais pas grand-chose de lui, j'allais m'engager dans quelque chose de très dangereux et qui ferait beaucoup de peine. J'avais vu bien des hommes dans mon lit, certains regrettaient la nuit, d'autres étaient parfois timides, d'autres étaient carrément partis avant mon réveil. Lui il restait, il ne fuyait, un des rares d'ailleurs. Il hésitait sur les mots pour d'écrire notre nuit ce qui me fit sourire, un peu timide quand même, il me demanda aussi s'il pensait qu'on pouvait se faire apporter le petit déjeuner. Qu'est-ce que je pouvais bien en savoir ? Je dors sur les canapés des maisons qui veulent bien m'ouvrir leur potes, habités ou non, mais ça il n'est pas censé le savoir.

« la nuit ne fut pas qu'agitée, elle fut torride, langoureuse, ardente, suave et jouissive . Je souris à ces mots pour lui faire aussi comprendre que c'était une blague,mais aussi car j'aimais tester mes partenaire, même si rester jusqu'a ce que je me réveille, sans fuir était déjà un exploit que bien d'autres non pas fait. Et pour le déjeuner, je ne sais pas, mais je doute qu'un hôtel dans une ville ravagé par une tempête face le luxe de donner un petit déjeuner. »


Il sortit du lit pour jeter un œil au dépliant de l'hôtel. Ou pour me fuir peut-être, ce serait drôle. Il avait pris le temps d'enfiler son caleçon. Quel dommage d'enfermer une telle bête. Il revient vite bredouille sachant que j'avais raison. Je l'accueillis dans le lit par un baiser passionné qui me permis de me mettre sur lui, de le dominer. Je lui sourit et le regarda dans les yeux, levant un sourcil :

« que veux-tu faire ? on a bien une heure voir plus avant que les bars ou les restaurants ouvrent pour le petit déjeuner, car c'est pas à cette heure là ( en pointant le réveil sur la table de chevet de la tête) qu'ils vont être ouvert.»




© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Are you mine ? || Sierra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine
» mine de sel de la rochelle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Hills :: L'espace loisir :: Archives-